Les différents visages de la Rosacée

La rosacée est une maladie inflammatoire chronique qui touche deux fois plus de femmes que d’hommes. Les personnes à la peau claire y sont plus sujettes et la génétique y joue un rôle.

Cela peut devenir extrêmement gênant et amener une grande baisse d’estime de soi lorsque les symptômes de la rosacée deviennent apparents. À ce jour, il n’existe pas encore de traitements miracles pour la rosacée mais on comprend de mieux en mieux son fonctionnement et les facteurs qui déclenchent les poussées de rosacée, ce qui permet de mieux contrôler et prévenir les épisodes de rosacée.

Avant de voir les différents stades de la rosacée, il faut absolument s’enlever de la tête les vieux mythes comme quoi seuls les alcooliques souffrent de rosacée ou que c’est causé par un manque d’hygiène. La peau abrite une flore cutanée complexe où vivent des micro-organismes bénéfiques ou non. Une routine de soin non-adaptée peut déséquilibrer cette bonne flore cutanée et favoriser le développement d’organismes non-désirés sur la peau. Ce n’est donc aucunement relié à une mauvaise hygiène mais un mauvais entretien de la peau peut favoriser les épisodes de rosacée. La consommation d’alcool peut déclencher des épisodes de rosacée mais ça n’a aucun lien avec une consommation excessive d’alcool.

Au début, la rosacée se manisfeste par des  »flushs » soit des périodes de vasodilatation des capillaires et une sensation de chaleur au niveau des joues et du nez principalement. Les facteurs les plus susceptibles de déclencher un épisode de rosacée sont:

  • L’exposition solaire
  • L’alcool
  • Les conditions climatiques
  • Le stress
  • La caféine
  • Les épices

À force de se dilater, les capillaires peuvent éventuellement rester dilatés et apparait alors ce qui se nomme les téliangectasies (petites veines apparentes à la surface de la peau qui ressemblent à des petites routes). Les rougeurs peuvent donc devenir permanentes. C’est possible de rester à ce stade de la rosacée en prenant soin de vous protéger du soleil adéquatement, en diminuant la consommation de produits favorisant l’apparition des rougeurs et en ayant une routine de soin adaptée. Les traitements au laser sont indiqués pour effacer les téliangectasies.

Le deuxième stade verra apparaitre des papules et pastules (boutons) sur fond de rougeurs diffuses. Une surproduction de sébum est souvent en jeu, ce qui favorise le développement d’un acarien nommé Demodex Folliculorum. Encore là, votre médecin ou dermatologue pourra conseiller des traitements oraux et/ou topique pour combattre l’acarien et l’inflammation. N’utilisez surtout pas de produits pour l’acné car ils ne sont pas conçu pour la rosacée.

Ensuite, si la rosacée continue de progresser, on verra un épaissement de la peau qui devient bosselée. Le nez est le plus souvent touché à ce stade et quelques fois, le front ou le menton.

Ensuite, la rosacée pourrait se manifester au niveau des yeux. ceci provoque des rougeurs, des picotements, des démangeaisons et une sécheresse de l’oeil qui doit être prise en charge car cela peut finir par affecter la vue.

L’important à retenir est que quel que soit le stade de la rosacée, plus on la traite tôt, plus les résultats seront satisfaisants. Votre esthéticienne Nhéo saura vous guider vers les meilleurs soins en cabine et à la maison pour prévenir et contrôler votre rosacée.

Consultez gratuitement dans un institut certifié Nhéo technologie. www.nheo.ca



TECHNOLOGIE TIME EFFECT